bandeau imageDJSCS Martinique

DJSCS Martinique

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>COHESION SOCIALE >Intégration des populations immigrées >Programme régional d’intégration des populations immigrées

Programme régional d’intégration des populations immigrées

Article Intégration des populations immigrées 28/03/2013

L’intégration est un processus qui se prépare dès le pays d’origine pour se poursuivre dans le pays d’accueil. Elle repose sur un engagement mutuel du territoire national et du migrant.
La politique d’intégration nationale concrétise cette volonté d’engagement réciproque. Mise en œuvre depuis 2009 par l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) en ce qui concerne le premier accueil, elle prévoit pour le migrant un véritable parcours d’intégration à travers la signature du Contrat d’Accueil et d’Intégration.
Les Programmes Régionaux d’Intégration des Populations Immigrées (PRIPI) constituent le volet territorial de cette politique d’intégration.
Créés par le décret n°90-143 du 14 février 1990, ils ont été rendus obligatoires par la loi de programmation pour la cohésion sociale du 18 janvier 2005 qui a confié au représentant de l’Etat dans chaque région, l’élaboration d’un PRIPI comme élément déterminant de « l’ensemble des actions concourant à l’accueil des nouveaux immigrants et à la promotion sociale, culturelle et professionnelle des personnes immigrées ou issues de l’immigration ».
La circulaire du 28 janvier 2010 relançant la démarche d’élaboration des Programmes Régionaux d’Intégration des Populations Immigrées, manifeste la volonté de donner une nouvelle impulsion à la politique publique d’intégration des migrants et d’y associer de façon plus large tous les acteurs locaux, à partir d’une analyse territorialisée des situations et des besoins.
L’élaboration du PRIPI de Martinique est le fruit d’une réflexion concertée entre l’ensemble des acteurs concernés au niveau local par l’intégration et l’insertion des populations immigrées. Elle aura permis d’engager une dynamique à travers la centralisation des informations au sein d’un même document et la mise en commun des savoirs, des pratiques et des outils.
Même si la Martinique ne connait qu’un taux d’immigration assez faible (2,1%) par rapport à la moyenne nationale (8,1%), l’’intégration des immigrés n’en demeure par moins un objectif important . Elle est au fondement de la promotion du principe de « vivre-ensemble »

Liste des pièces-jointes